Assurance de prêt et AVC

L’AVC, risque aggravé de santé

Assurance de prêt immobilier et AVCIl existe différents types d’accidents vasculaires cérébraux.
L’AVC ischémique (ou infarctus cérébral) qui résulte d’une thrombose cérébrale ou d’une obstruction de l’artère par un caillot de sang.
L’AVC hémorragique souvent dû à une rupture d’anévrisme. L’hypertension et les troubles de la coagulation peuvent aussi entrainer des hémorragies cérébrales.
L’accident ischémique transitoire (AIT).

L’AVC est considéré par les assureurs comme un risque aggravé. Afin d’obtenir un accord de prêt pour l’acquisition d’une résidence principale ou pour un crédit à la consommation, les établissements bancaires exigent une assurance décès-invalidité. Recourir à une délégation d’assurance et faire appel à des assureurs spécialisés s’avère souvent indispensable.

 

Pour en savoir plus : 02 47 37 37 77

 

L’accès au crédit et à l’assurance emprunteur

Assurance emprunteur crédit immobilier ayant eu un AVCL’établissement de crédit demande généralement, dans le cadre d’un prêt immobilier, la souscription à un contrat d’assurance couvrant les risques de décès, d’invalidité, de perte totale et irréversible d’autonomie et d’incapacité temporaire de travail.
Il est demandé à l’emprunteur de remplir un questionnaire de santé. Pour les personnes victimes d’un AVC ou AIT et présentant un risque aggravé, l’assureur pourra refuser tout ou partie des garanties, appliquer une majoration ou des exclusions sur la couverture en cas d’arrêt de travail par exemple.

Faire appel à un courtier spécialisé tel que nous vous permettra de faciliter les démarches et de mettre toutes les chances de votre côté pour faire aboutir votre projet malgré des antécédents médicaux.

 

COREFI vous accompagne pour trouver la solution la plus adaptée

COREFI vous apporte son expertise et mettra tout en œuvre pour obtenir un accord d’assurance vous permettant de finaliser votre crédit immobilier. Nous vous accompagnons pour la constitution du dossier et vous aidons à réunir les éléments complémentaires demandés (questionnaires spécifiques, examens médicaux…) afin de raccourcir les délais d’étude.

Faire appel à un courtier en assurance spécialisé permet d’interroger plusieurs compagnies d’assurance et trouver la solution la plus adaptée. La loi Lagarde offre la possibilité aux emprunteurs de choisir une assurance autre que celle proposée par le prêteur, c’est la délégation d’assurance.

Notre expérience et notre recul dans le domaine du risque aggravé de santé doivent vous rassurer.

Nous vous encourageons à nous consulter pour échanger et étudier votre projet.

Si vous avez déjà souscrit un contrat nous pouvons vous accompagner pour le changement d’assurance dans les douze mois suivant la signature des offres de prêt dans le cadre de la loi Hamon. Ou bien dans le cadre de la résiliation à échéance annuelle – loi Sapin II.

 

Je souhaite plus d’informations