Assurance de prêt et Polyarthrite

Assurance de prêt pour les personnes souffrant de Polyarthrite Rhumatoïde

Assurance emprunteur prêt immobilier et polyarthriteDe nombreuses personnes souffrent de problèmes articulaires ou de rhumatismes inflammatoires. La Polyarthrite rhumatoïde est la forme la plus fréquente. Cette maladie auto-immune entraine une inflammation et un gonflement des articulations qui deviennent douloureuses.

Pour la constitution du dossier d’emprunt immobilier, l’adhésion à un contrat d’assurance des emprunteurs est indispensable. En accomplissant les formalités médicales la polyarthrite devra être déclarée sur le questionnaire de santé. La compagnie d’assurance la considère comme un risque aggravé de santé, l’assurance de prêt peut faire l’objet d’un refus, d’une majoration ou d’une exclusion.

 

Pour en savoir plus : 02 47 37 37 77

 

La délégation d’assurance : bénéficier de solutions adaptées

Assurance emprunteur crédit immobilier et polyarthriteSi l’assurance proposée par la banque ne convient pas, il faut alors trouver une assurance externe satisfaisant aux exigences du banquier pour finaliser le contrat de prêt.

Selon les déclarations du futur assuré et l’évolution de la pathologie, les décisions peuvent varier. L’acceptation peut se limiter aux risques de décès et de PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie) avec application d’une supprime.Dans certains cas, les garanties complémentaires IPT/IPP (Invalidité Permanente Totale et Permanente Partielle) – ITT (Incapacité Temporaire Totale) peuvent être accordées.

 

COREFI : un accompagnement sur mesure

COREFI s’est spécialisé dans l’assurance avec risque aggravé de santé à partir de 2005.

Nous vous accompagnons pour la constitution du dossier et vous aidons à réunir les éléments complémentaires demandés (questionnaires spécifiques, examens médicaux…) afin de raccourcir les délais d’étude.

Si vous avez déjà souscrit un contrat d’assurance, nous vous accompagnons pour demander la substitution au cours de la première année dans le cadre de la loi Hamon ou à échéance dans le cadre de la loi Bourquin.

Interrogez-nous.

 

Je souhaite plus d’informations